Du côté de chez Zwanze

14,15 €

Editions 180°

Quantité

  • Le paiement se fait entièrement de manière securisée via carte de débit ou crédit ainsi que directement via le compte Le Livre Belge BE92 0011 9229 7223
Le paiement se fait entièrement de manière securisée via carte de débit ou crédit ainsi que directement via le compte Le Livre Belge BE92 0011 9229 7223
  • Les livres vous sont livrés dans un point de dépôt, chez vous, ou à votre bureau 
Les livres vous sont livrés dans un point de dépôt, chez vous, ou à votre bureau
  • Contactez-nous si vous désirez plus de détails sur les produits ou les modes de commande Contactez-nous si vous désirez plus de détails sur les produits ou les modes de commande

Du côté de chez Zwanze est le deuxième « tome » du Best…Tof ! qui connut et connaît un succès bien réjouissant. Réjouissant parce que l’on a dit et répété que le bruxellois était mort, qu’il n’y avait plus personne pour le lire et pour en rire. Pire encore : il n’y avait plus personne pour l’écrire ! 

Le Best…Tof ! a prouvé le contraire. Alors, deux ans plus tard, nous remettons le couvert.

Virgile (du Pourquoi Pas ?) nous revient ici sous sa forme la plus connue, le dialogue.

Mais ces dialogues, s’ils sont hilarants comme ils le sont tous, laissent percer une pointe de méchanceté qui en fait toute l’originalité.

Jean d’Osta brille à nouveau par les monologues de son prête-nom, l’irascible Jef Kazak.

Quant à Joske Maelbeek, s’il continue son petit bonhomme de chemin en ajoutant cinq foebeltjes inédites, il révèle ici qu’il est aussi un dramaturge de talent avec des dialogues souvent dignes du Théâtre de l’absurde.

On s’imagine que le recueil n’aurait pas été complet s’il n’avait été illustré, comme le Best…Tof !, par Louis-Michel Carpentier qui, délaissant Poje, a su créer des personnages en parfaite harmonie avec les truculents auteurs de ce recueil.

Le tout, introduit par Georges Lebouc, assorti de quelques notes et de lexiques qui permettront à tous de goûter cet humour si particulier qu’est l’humour bruxellois.